L’aventure c’est l’aventure

L’aventure c’est l’aventure

Au bout du chemin
Le soleil se couche ;
Donne-moi ta main,
Donne-moi ta bouche.

Comme un cœur sans foi
Cette source est noire ;
J’ai soif, donne-moi
Tes larmes à boire.

Ô chute du jour !
Des angélus sonnent ;
Donne-moi l’amour
Dont tes seins frissonnent.

La route descend,
Blanc ruban de lieues,
Le dernier versant
Des collines bleues.

Arrêtons-nous ; vois,
Là-bas, ce feuillage
Où fument des toits,
Où rêve un village :

C’est là que je veux
Dormir sous les portes,
Parmi tes cheveux
Pleins de feuilles mortes.

Charles Guérin.

 427 Vues totales,  1 vue(s) aujourd'hui

Posted on: 6 mai 2020administrateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut